more electronic sounds & imageries
produits / achat / news / contact/
Cycling 74
Cymatic Audio
Dave Smith Instruments
Eowave
Equator Audio
Eve Audio
Ferrofish
Keith McMillen Instruments
Manikin
Midi Solutions
Moog
NEO instruments
Radikal Technologies
Roger Linn Design
Sonuus
Tom Oberheim
Waldorf
Pour recevoir notre newsletter
Waldorf
Waldorf Electronics GmbH a été fondé en 1988 par Wolfgang Düren, auparavant distributeur en Allemagne de PPG. La société, installée dans le château d'Ahrenthal, allait marqué le monde des synthétiseurs avec en 1989 la sortie du synthétiseur à table d'ondes MicroWave, puis en 1993 du Wave et du 4 pole, en 1995, du Pulse, puis les séries Q à partir de 1999. En 2000, Waldorf sort son premier plug-in, le PPG2, une émulation des sunthétiseurs PPG, suivra l'Attack en 2001 et le D-Pole. Suite à la faillite de son distributeur TSI, Waldorf se déclara également en faillite en 2004. En 2006, la société Waldorf Music GmbH est formée. Au Winter NAMM 2007, Waldorf a présenté plusieurs nouveautés : un design revisité vers un futurisme dénudé dans la lignée des anciens Waldorf. Le Stromberg, un synthé 5 octaves avec des modules de filtres analogiques Waldorf DSP et une amplification à lampes. Le Blofeld, un expandeur à modélisation analogique avec un grand afficheur LCD et 8 potentiomètres, le tout dans un boîtier aluminium. Le Zarenbourg est un piano électrique plus traditionnel à base de modélisation physique. Enfin, le Phoenix Edition qui n'est autre qu'une réédition en série limitée des modèles Q, Q+ et Micro Q de la marque.
2007-02-05

mesi devient le distributeur de Waldorf en France
mesi reprend la distribution de Waldorf A partir du 5 février 2007, Waldorf Music sera représenté en France par le distributeur mesi. Waldorf Electronics GmbH a été fondé en 1988 par Wolfgang Düren, auparavant distributeur en Allemagne de PPG. La société, installée dans le château d'Ahrenthal, allait marqué le monde des synthétiseurs avec en 1989 la sortie du synthétiseur à table d'ondes MicroWave, puis en 1993 du Wave et du 4 pole, en 1995, du Pulse, puis les séries Q à partir de 1999. En 2000, Waldorf sort son premier plug-in, le PPG2, une émulation des synthétiseurs PPG, suivra l'Attack en 2001 et le D-Pole. Suite à la faillite de son distributeur TSI, Waldorf se déclare également en faillite en 2004. En 2006, la société Waldorf Music GmbH est formée. Au Winter NAMM 2007, Waldorf a présenté plusieurs nouveautés : un design revisité vers un futurisme dénudé dans la lignée des anciens Waldorf. Le Stromberg, un synthé 5 octaves avec des modules de filtres analogiques Waldorf DSP et une amplification à lampes. Le Blofeld, un expandeur à modélisation analogique avec un grand afficheur LCD et 8 potentiomètres, le tout dans un boîtier aluminium. Le Zarenbourg est un piano électrique plus traditionnel à base de modélisation physique. Enfin, le Phoenix Edition qui n'est autre qu'une réédition en série limitée des modèles Q, Q+ et Micro Q de la marque. Bien que Waldorf Music ne soit pas l’héritière officielle de Waldorf Electronics, la nouvelle société promet de faire son possible pour assurer le service après-vente des produits Waldorf. A ce titre, mesi, en tant que distributeur officiel, est agréé pour l’installation des mises à jours et des extensions des Micro Q et des synthétiseurs Q (ces extensions n’étant disponibles que sur commande).